Fermeture de bars et restaurants, jauges réduites, rassemblements limités... Ce qu'il faut retenir des nouvelles restrictions sanitaires annoncées par le gouvernement.

Fermeture de bars et restaurants, jauges réduites, rassemblements limités... Ce qu'il faut retenir des nouvelles restrictions sanitaires annoncées par le gouvernement.

La mesure la plus stricte concerne la métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe, en "alerte maximale" face au Covid-19. Tous les bars et restaurants de ces deux territoires devront fermer à partir de samedi.

Le gouvernement sonne l'alarme. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé, mercredi 23 septembre, de nouvelles mesures de restrictions sanitaires pour lutter contre l'épidémie de coronavirus"La situation continue globalement de se dégrader, dans certains territoires, et les conséquences sanitaires, en particulier le niveau de tension hospitalière, exige que nous prenions des mesures supplémentaires", a justifié le ministre lors d'une intervention télévisée.
Ces mesures sont décidées pour deux semaines. Les plus drastiques concernent la métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe, placées en "alerte maximale", où les bars et restaurants vont devoir fermer totalement pour deux semaines. Onze autres métropoles sont en "zone d'alerte renforcée", le niveau juste en dessous. La définition de ces zones repose sur trois critères : le taux d'incidence dans la population générale, le taux d'incidence chez les 65 ans et plus, ainsi que sur la part des patients atteints de Covid-19 dans les services de réanimation. Voici l'essentiel des annonces du gouvernement.
Bars et restaurants fermés à Aix-Marseille et en Guadeloupe, en "alerte maximale"
La métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe sont placées en "alerte maximale". Cette catégorie désigne les zones où le taux d'incidence dépasse 250 cas hebdomadaires pour 100 000 habitants, où le taux d'incidence chez les 65 ans et plus est supérieur à 100 cas pour 100 000 personnes et où la part des patients atteints du Covid-19 en services de réanimation est supérieure à 30%.
Dans ces zones, des mesures drastiques ont été annoncées par Olivier Véran : la fermeture totale, à partir de samedi, des bars et des restaurants, ainsi que des établissements recevant du public "sauf s'il existe un protocole sanitaire strict". Les théâtres et cinémas ne sont ainsi pas concernés par cette mesure.
Jauges réduites et rassemblements limités dans 11 grandes villes en "alerte renforcée"
Paris et la petite couronne, ainsi que les métropoles de Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble et Montpellier sont placées en zone d'"alerte renforcée". Elles rejoignent celles de Bordeaux, Lyon et Nice, qui se trouvaient déjà dans cette catégorie. Il s'agit des territoires dans lesquels le taux d'incidence dépasse les 150 cas pour 100 000 habitants et où le taux d'incidence chez les personnes âgées dépasse le seuil des 50 cas pour 100 000 habitants.
A partir de lundi, dans ces zones, la jauge des rassemblements est ramenée à 1 000 personnes. Les grands événements déclarés, comme les fêtes locales ou les fêtes étudiantes, seront interdits. Dans l'espace public, les rassemblements de plus de 10 personnes sont prohibés et les bars devront fermer au plus tard à 22 heures. Salles de sport, gymnases, salles des fêtes ou encore salles polyvalentes seront fermées. Dans chacune de ces zones, le préfet pourra en outre prendre des mesures complémentaires.

Imprimer   E-mail