Chiconi FM-TV avec Said-Gaba Abdou pour parler de la mobilité estudiantine

Selon Monsieur Said-Gaba Abdou : "La réussite éducative et l’insertion pro de la jeunesse mahoraise au cœur de mon engagement professionnel !"
Chaque année, plus de 4500 jeunes mahorais se présentent à l’épreuve du baccalauréat. 80 % des bacheliers sont contraints d’aller poursuivre leurs études supérieures en mobilité par manque de place au CUFR et dans les lycées pour les BTS.
Depuis une vingtaine d’année, le taux d’échec des étudiants mahorais en mobilité est de 92% en 1ère année d’étude supérieure (Source : Étude de Mme Youssoupha HOUBIA pour le compte du conseil départemental sur "Les conditions de vies des lycéens et étudiants mahorais scolarisés hors Mayotte" 2011).Un taux d'échec qui ne permet pas au territoire d'avoir des cadres compétents et des pénuries dans certains secteurs (médicale, éducation, formations etc.).
Les raisons de ces échecs sont multiples et connues de tous sur le territoire, notamment :
● Une mauvaise orientation (orientation par défaut, ou imposée par les parents) ;
● Absence de méthodologie de travail (prise de note, autonomie, travail de recherche, etc) ;
● Faible connaissance du territoire d’accueil (géographie, spécialités, patrimoine, culture, etc) ;
● Absence de réalisation des démarches administratives relatives à une poursuite d’étude en mobilité (affiliation à la sécurité sociale, demande de bourse, Parcoursup, compte bancaire, etc.) ;
● Absence de préparation à la vie en mobilité (méconnaissance des solutions de déplacement en mobilité, la recherche d’un logement, gestion d’un budget, etc.) ;
● Faible maîtrise des technologies de l’information et de la communication (pack office, internet, adresse mail, Google).
Fort de ce constat, l’association Émanciper Mayotte, organise chaque année le forum de la mobilité avec des interventions sur l'ensemble du territoire avec un accompagnement individualisé des jeunes mais aussi des parents sur les enjeux de la vie en mobilité.
Pour 2021, la caravane démarre le vendredi 02 juillet au pôle culture de Chirongui pour une clôture le 11 Août 2021 à Dzoumogné dans la commune de Bandraboua.

Imprimer   E-mail