Une journaliste comorienne ciblée par le ministre de l'Intérieur

Publié dans ACTUALITES OUTRE-OI
vendredi, 10 août 2018 08:56

Le syndicat des journalistes apporte dans le communiqué ci-dessous son soutien à la journaliste comorienne Faïza Soulé Youssouf, mise en cause par le ministre comorien de l'Intérieur.

Cela se passe dans l’océan Indien, tout près de chez nous. Faïza Soulé Youssouf, journaliste comorienne, a été publiquement mise en cause par le ministre de l’Intérieur de la république des Comores. Selon lui, Mme Youssouf aurait porté atteinte à l’image des Comores à l’extérieur. 

C’est une manière à peine voilée de lui reprocher les articles qu’elle a publiés sur le récent référendum, notamment dans le prestigieux quotidien français Le Monde. Ce reproche vise aussi sa réactivité professionnelle, lorsqu’elle a diffusé en direct le violent saccage d’un bureau de vote. Un gendarme a eu la main tranchée par une machette, ce qui prouve la violence de cet épisode et l’importance de diffuser ces informations. 

Encore une fois, aux Comores comme en France ou ailleurs, les gouvernants préfèrent s’en prendre aux journalistes lorsqu’une information leur déplaît. Nos confrères comoriens de la presse privée ne se sont pas laissés intimider et ont publiquement manifesté leur soutien à Faiza lundi 06 août. 

Les journalistes des radios ont annoncé un arrêt de travail d’une semaine. Le Syndicat national des journalistes, premier syndicat de la profession en France, apporte son complet soutien à Faïza et à tous les journalistes comoriens. Y compris au journaliste de radio qui a été précédemment giflé en public par le même ministre.

A lire aussi

  • Comores : L’ONU et l’Union Africaine appellent au calme après des affrontements meurtriers

    Tirs, patrouilles et barricades : la situation restait tendue mercredi aux Comores après des affrontements meurtriers entre armée et opposants au régime du président Azali Assoumani qui ont fait trois morts selon les autorités et suscitent l’inquiétude de l’ONU et de l’Union Africaine (UA).

    Pour la troisième journée consécutive les forces de sécurité ont patrouillé mercredi dans les rues de Mutsamudu, la capitale de l’île d’Anjouan, où des tirs ont à nouveau été régulièrement entendus. Des barricades étaient tour à tour érigées par des opposants et démantelées par les forces de sécurité, ont indiqué des témoins.

    Sur fond de vives tensions provoquées par la volonté du chef de l’État de prolonger son mandat, les affrontements avaient éclaté lundi lorsque des protestataires ont érigé des barrages dans plusieurs rues et autour de Mutsamudu, ville considérée comme un fief de l’opposition, et que les forces de l’ordre ont ouvert le feu pour les démanteler. Mardi, les affrontements ont fait trois morts, selon le ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou. Le couvre-feu nocturne était toujours en vigueur sur l’île d’Anjouan. Les autorités accusent le parti Juwa, de l’opposant et ancien président de l’archipel Abdallah Sambi, d’être à l’origine des troubles. Les partis d’opposition réunis en coalition renvoient la responsabilité de la situation au gouvernement.

    Climat politique dégradé 

    Le climat politique s’est singulièrement dégradé aux Comores depuis le référendum constitutionnel du 30 juillet dernier. Ce scrutin aux allures de plébiscite (92,74% de oui) a renforcé les pouvoirs du président Assoumani, notamment en l’autorisant à accomplir deux mandats successifs au lieu d’un. Exprimant leur inquiétude face au risque de dégradation dans cet archipel agité de coups d’État et de crises séparatistes depuis son indépendance de la France en 1975, les Nations unies et l’Union africaine (UA) ont appelé au « calme » et au « dialogue », d’une même voix mais dans des communiqués séparés.

    Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exprimé « sa préoccupation » et « appelle toutes les parties concernées à faire preuve de calme et de retenue dans l’intérêt de la paix et de la stabilité aux Comores ». Déplorant « la suspension, depuis le 2 octobre 2018, du dialogue inter-comorien », la Commission de l’UA « souligne, encore une fois, la nécessité et l’urgence de mesures d’apaisement de nature à faciliter le règlement de la crise », ajoute l’UA. Depuis 2001, la présidence était attribuée tous les cinq ans à un représentant de l’une des trois îles du pays (Grande-Comore, Anjouan et Mohéli). Ce système tournant avait permis de ramener le calme dans l’archipel de l’océan Indien.

    Ancien putschiste élu en 2016, Azali Assoumani a annoncé son intention d’organiser un scrutin présidentiel anticipé l’an prochain, qui lui permettrait de remettre les compteurs électoraux à zéro et de régner sur l’archipel, en cas de victoire, jusqu’en 2029. Les adversaires du chef de l’État, qui ont boycotté le scrutin de juillet, qualifient son régime de « république bananière ». Depuis le référendum, des dizaines de partisans de l’opposition ont été arrêtés.

    « Azali Assoumani semble de plus en plus intolérant face à toute divergence d’opinion », commente Jane Morley, analyste à la Fitch Solutions Risk Consultancy. « Un certain nombre de figures de l’opposition, accusées de complot ou de corruption ont été arrêtées ou ont dû se cacher », ajoute-t-elle. Parmi eux, Abdallah Sambi, inculpé dans une affaire de corruption et assigné depuis cinq mois à résidence dans la banlieue de Moroni.

    Selon l'AFP.

  • Echauffourées entre manifestants Mahorais et patients comoriens selon l'AFP

    Des échauffourées entre des Mahorais protestant contre l’immigration clandestine et des patients comoriens ont eu lieu mercredi devant le centre de consultations Jacaranda de Mamoudzou (chef-lieu) alors que les manifestants tentaient de bloquer l’entrée de ce service.

    Un peu avant 8h00, des heurts ont éclaté entre des patients comoriens attendant pour une consultation médicale et une douzaine de manifestants mahorais. Ces derniers tentent de bloquer depuis plusieurs jours le service des migrations et de l’intégration de la préfecture, non loin du dispensaire. Le service des migrations, qui a été bloqué pendant plusieurs mois par des Mahorais protestant contre l’immigration clandestine en provenance des îles voisines des Comores, a rouvert partiellement vendredi avec l’aide des forces de l’ordre.

    Ces nouveaux heurts interviennent alors qu’une violente crise politique sur l’île voisine d’Anjouan, située à 70 km des côtes mahoraises, fait craindre à la population du 101e département français un afflux encore plus important de migrants. Chaque année, Mayotte effectue entre 18.000 et 22.000 reconduites à la frontière, avait rappelé le préfet de l’île Dominique Sorain en mai dernier, « ce qui représente la moitié des reconduites qui sont faites en France ».

    Déjà sur place pour sécuriser la zone sensible du service des migrations, les forces de l’ordre sont rapidement intervenues, notamment lorsqu’une manifestante a porté un coup avec son sac à main sur un patient comorien qui protestait. « Je suis tellement choqué et énervé », a témoigné un Comorien, qui dit être présent sur le territoire depuis 15 ans, marié à une Mahoraise et père de quatre enfants, qu’il venait faire vacciner. « La vie de mes enfants est en danger (…) On me dit que je n’ai pas le droit d’être là, je ne comprends pas », a-t-il déclaré.

    Mardi déjà, « une dizaine de personnes se sont introduites dans le dispensaire de Jacaranda (…) et ont menacé les personnes présentes : femmes, enfants, personnes âgées et personnel hospitalier, en les invectivant et leur ordonnant de sortir des salles de soins et d’attente », ont dénoncé Médecins du Monde et la Cimade, association de défense des droits des étrangers, par voie de communiqué.

    Après l’altercation de mercredi matin, le personnel du dispensaire a exercé son droit de retrait, a indiqué la police, et les grilles ont été baissées

    Avec AFP

  • Essaim de séismes à Mayotte - La Préfecture fait le Point de situation au 17 octobre, 09h30
    Le Bureau des Recherches Géologiques et Minières (BRGM) a enregistré un séisme de magnitude supérieure à 4.0 :

    - le 16 octobre à 19h40 de magnitude 4.8

    L’épicentre de cet évènement se situe à 35 km dans la partie Ouest de l’essaim.

    Il s’agit du plus fort séisme enregistré dans cette zone depuis le 20 août dernier, date à partir de laquelle une activité a été relevée dans cette zone.

    Même si cette période est plutôt calme, l’essaim est toujours en cours et reste sous surveillance.

    Consultez les informations liées à l’essaim sismique sur les sites suivants :

    www.mayotte.pref.gouv.fr

    www.brgm.fr/regions/reseau-regional/mayotte

La Radiovision

CHICONI FM TV est une WEBTV déclarée auprès du CSA en date du 27 novembre 2014, conformément aux articles 33 et 31-1 de la loi du 30 septembre 1986.

Trafic routier

22 heures - Un accident grave, deux véhicules entrent en collision à Kahani

22 heures - Un accident grave, deux véhicules entrent en collision à Kahani

[ 22 heures. Un accident grave qui s'est produit à Kahani au niveau du virage prêt de la caserne de...

Enquête de circulation routière à Mayotte

Enquête de circulation routière à Mayotte

La Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL) de Mayotte informe les usage...

A retenir

Programme Radio

Lundi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- L’ACTU SPORT / Les traversés du temps

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mardi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ Reggae Business

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mercredi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ Zama Zahalé

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jeudi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ « Jeunes Talents 

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vendredi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Culture générale

  • 19h00 - 20h00

- La revue de presse du monde/ Grande Cour de Récré

  • 20h00 - 00h00

- 100% Chants Religieux

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Samedi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Spécial Zouk Love

  • 15h00 - 17h00

- Coupé décalé

  • 17h00 - 19h00

- Culture générale

  • 19h00 - 20h00

- Spécial Soukouss

  • 20h00 - 00h00

- 100% M'godro

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dimanche

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- Journal / Rediffusion « Jeunes Talents »

  • 10h00 - 12h00

- Musiques RNB & Reggae danse

  • 12h00 - 15h00

- Spécial Zouk & Slow

  • 15h00 - 19h00

- Musiques RNB & Reggae danse

  • 19h00 - 20h00

- Spécial Soukouss

  • 19h00 - 00h00

- Rediffusion des émissions de la semaine

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rue de Sohoa 97670 CHICONI

Tel: +(262) 269 61 25 86

Tel: +(262) 639 65 43 04

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Restez connecter

    

Banniere Pub location Podium

+ DE RADIOS