Fièvre de la vallée du Rift : point de situation du 18 avril 2019

La circulation de la Fièvre de la Vallée du Rift (FVR) se poursuit à Mayotte. Maladies animale d’origine virale, la fièvre de la vallée du Rift affecte principalement les ruminants domestiques (bovins, ovins, caprins), provoquant des avortements et une forte mortalité chez les jeunes animaux. Elle peut se transmettre de l’animal malade à l’Homme.
Fièvre de la vallée du Rift : point de situation du 18 avril 2019
Durant la semaine écoulée, 12 nouveaux foyers animaux et 5 nouveaux cas humains ont été signalés, soit un total de 104 foyers animaux et 122 cas humains depuis la survenue des premiers cas fin novembre 2018. Dans ce contexte épidémique, la préfecture de Mayotte, en collaboration avec l’ARS Océan Indien et la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Mayotte (DAAF) rappelle l’importance des mesures prévention pour se protéger de la maladie. 

Situation épidémiologique au 18 avril 2019

 Au total, depuis le début de l’épidémie (fin novembre) :

 Les prélèvements effectués par les vétérinaires sur des animaux malades ou lors d’avortements ont permis d’identifier 104 foyers d’animaux malades (dont 82 foyers bovins).

 Les foyers animaux sont principalement localisés dans le centre et le nord-ouest de l’île. Des  foyers supplémentaires sont apparus depuis fin mars dans les communes de Dembeni, ainsi que sur Petite Terre.

 Le laboratoire du CHM a signalé122 cas humainsde FVR à la plateforme de veille et d’urgences sanitaires de l’ARS OI (CVAGS) de Mayotte.

Après une baisse continue des cas durant les 3 dernières semaines de mars, une nouvelle augmentation est observée depuis début avril.

Depuis le début de l’alerte sanitaire, les cas humains restent principalement localisés dans le centre et le nord-ouest de l’île.


E-mail
| PLUS DE SPORTS
| LE LIVE > LES UNES
| EDUCATION

PLUS DE RADIOS

              

55 Rue Bentséhou 97670 CHICONI

Tel: +(262) 269 61 25 86

Tel: +(262) 639 65 43 04

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.