Circulation du virus de la dengue à Mayotte

Depuis le 31 mars 2019, 9 cas de dengue ont été signalés à Mayotte, dont 3 personnes probablement contaminées localement. Il n’y avait pas eu de cas autochtones déclarés sur l’île, depuis 2015.
Circulation du virus de la dengue à Mayotte

Des cas de dengue probablement autochtones ont été récemment identifiés à Mayotte alors qu’aucune personne n’avait été contaminée localement depuis 2016, a annoncé mercredi l’Agence régionale de santé (ARS) océan Indien. 

Depuis le 31 mars 2019, neuf cas de dengue ont été signalés dans le 101ème département français, dont trois personnes probablement contaminées localement (cas autochtones) et six ayant récemment voyagé dans une zone de circulation du virus (La Réunion et l’Afrique de l’Est), a expliqué l’ARS dans un communiqué. Des analyses complémentaires sont en cours mais l’apparition de cas autochtones à Mayotte « peut traduire un début de circulation du virus sur l’île » a indiqué l’organisme.

« Le dernier épisode épidémique de dengue à Mayotte remonte à 2014, avec 514 cas signalés (…) dont la grande majorité (91%) était d’origine autochtone », a précisé l’Agence régionale de santé Océan Indien. L’épidémie avait sévi de mars à juillet 2014 et, depuis, seuls quelques cas « sporadiques » avaient été enregistrés et aucun cas autochtone n’avait été signalé depuis 2016.

Mayotte est proche des Comores, où une recrudescence du paludisme est observée, et de sa voisine française, La Réunion, où le virus de la dengue circule de manière « active et ininterrompue » depuis le début de l’année 2018. Cela « (conforte) l’importance du maintien d’un très haut niveau de vigilance sur ces maladies », a conclu l’ARS.

Dans ce contexte, et au vue de la situation épidémique qui sévit depuis 2018 sur l’île de la Réunion, la Préfecture de Mayotte et l’ARS Océan Indien recommandent à la population d’être vigilante et de prendre les précautions nécessaires pour éviter de contracter la maladie et de la transmettre à son entourage.

Situation épidémiologique au 11 juin 2019

Depuis le 31 mars 2019, 9 cas de dengue ont été signalés à Mayotte. Parmi les cas déclarés, 6 d’entre-eux avaient voyagé récemment dans une zone de circulation du virus (La Réunion et Afrique de l’Est).

Cependant, 3 cas récemment signalés n’ont fait part d’aucun voyage récent hors du territoire et auraient donc été contaminés localement, à Mayotte. Les analyses complémentaires sont en cours mais cette situation épidémiologique, avec apparition de cas autochtones, peut traduireun début de circulation du virus sur l’île.

Les bons gestes pour lutter contre la dengue

Face à cette situation la Préfecture de Mayotte et l’ARS Océan Indien souhaitent rappeler les mesures de prévention pour se protéger de la dengue, protéger son entourage et éviter l’extension de la maladie sur le territoire.

  • Geste n°1 : « Je me protège des piqûres de moustique »

Les moyens les plus efficaces pour se protéger des piqûres de moustique sont d’appliquer des répulsifs cutanés et d’utiliser des moustiquaires pour les bébés et les personnes alitées. Le moustique porteur de la dengue est actif le jour et principalement le matin et le soir.

  • Geste n°2 : « J’élimine l’eau stagnante »

Les moustiques se multiplient en pondant leurs œufs dans les récipients et objets contenant de l’eau. Pour lutter contre la prolifération des moustiques, il faut supprimer ces gîtes larvaires, ou les vider chaque semaine.

  • Geste n°3 : « Je consulte un médecin en cas de symptômes »

Les symptômes qui doivent conduire à consulter son médecin sont :

      • une forte fièvre
      • des maux de tête
      • des douleurs musculaires et/ou articulaires
      • une sensation de grande fatigue.

Le médecin pourra établir un diagnostic rapide et s’assurer d’une prise en charge adaptée pour limiter les formes graves.

Si le moustique pique une personne malade, il devient contaminant et peut transmettre la maladie à une personne saine. C’est pourquoi, les personnes souffrant de la dengue doivent tout particulièrement se protéger des piqûres de moustiques.

moustiques


E-mail
| PLUS DE SPORTS
| LE LIVE > LES UNES
| EDUCATION

PLUS DE RADIOS

              

Chiconi FM
55 Rue Bentséhou 97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04
  contact@chiconifm.fr