Un collectif met en place une charte de moralisation de la vie publique et politique à La Réunion

Le mouvement Démocratie Participative active et transparente a présenté une charte réunionnaise de moralisation de la vie publique et politique ce dimanche 6 janvier.

Un collectif met en place une charte de moralisation de la vie publique et politique à La Réunion

Le mouvement Démocratie Participative active et transparente a présenté une charte réunionnaise de moralisation de la vie publique et politique ce dimanche 6 janvier.

Le mouvement Démocratie Participative active et transparente a présenté une charte réunionnaise de moralisation de la vie publique et politique ce dimanche 6 janvier. Explications de cette charte avec notre partenaire RTL Réunion.

Créé à l’issue du mouvement des gilets jaunes à La Réunion, ce collectif rassemblant des associations et personnes travaillant dans des collectivités locales, a dressé un constat alarmant sur la situation à la Réunion. «Un sentiment de mal-être et d’injustice est installé dans la société réunionnaise. Les chiffres de l’abstention, 60 % en 2017, montrent une rupture avec la gouvernance. La classe politique, les organisations politiques, le monde économique, les syndicats patronaux et de salariés ne sont plus considérés comme honnêtes, de confiance, de représentatifs» précisent les membres de Démocratie participative et transparente en préambule de cette charte.
Pour changer la donne et retrouver la confiance des électeurs, les membres de ce collectif ont édicté 5 grands principes. Rémy Bourgogne explique les grandes lignes de cette charte réunionnaise de moralisation de vie publique et politique à notre partenaire RTL Réunion.

Cette charte a pour objectif «d’éradiquer les abus dans l’utilisation des moyens financiers du territoire et mettre fin aux concentrations du pouvoir». Pour mettre en oeuvre cette charte, des délégués se sont spontanément présentés au collectif. Ils iront à la rencontre de la population et d’élus pour signer la charte. Parmi les premiers signataires, on retrouve le paraphe du député de la Réunion Jean-Hugues Ratenon. En 2017, d’après l’association Transparency France, la Réunion serait la 6ème région la plus corrompue du pays. 24 affaires ont été répertoriées sur le territoire entre 1984 et 2013.

Capture d’écran 2019-01-07 à 14.04.06


E-mail

LE BAROMETRE DES OUTRE-MER

| PLUS DE SPORTS
| LE LIVE > LES UNES
| EDUCATION

PLUS DE RADIOS

              

55 Rue Bentséhou 97670 CHICONI

Tel: +(262) 269 61 25 86

Tel: +(262) 639 65 43 04

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.