Vives réactions après les propos de Brigitte Bardot qualifiant les Réunionnais »d’autochtones » avec des « gênes de sauvage »

Dans une lettre adressée au préfet de La Réunion et diffusée par les médias locaux, Brigitte Bardot, s’exprimant à propos de la cruauté envers les animaux dans le territoire a qualifié entre autre les Réunionnais d’autochtones qui ont gardé des gênes de sauvages ».

Vives réactions après les propos de Brigitte Bardot qualifiant les Réunionnais »d’autochtones » avec des « gênes de sauvage »

Dans une lettre adressée au préfet de La Réunion et diffusée par les médias locaux, Brigitte Bardot, s’exprimant à propos de la cruauté envers les animaux dans le territoire a qualifié entre autre les Réunionnais d’autochtones qui ont gardé des gênes de sauvages ».

Un courrier qui a suscité une vive réaction sur les réseaux sociaux et des politiques. Parmi lesquelles, la sénatrice Nassimah Dindar qui a condamné les propos de Brigitte Bardot.

Le député Gabriel Serville s’est dit choqué et a indiqué « qu’aucun combat, aussi noble soit il ne saurait justifier de tels dérapages ». a décidé de saisir les associations compétentes afin qu’elles déposent sans tarder une plainte pour incitation à la haine raciale.

"Etes vous donc née avant la honte @brigitte_bardot ? Quelle indignité ! Aucun combat, aussi noble soit il ne saurait justifier de tels dérapages."

L’ancien délégué interministériel à l’égalité des chances des français d’Outre-mer et président d’honneur du Conseil représentatif des Français d’Outre-mer Patrick Karam a également dans un communiqué. Il a souligné  » des propos d’un autre temps et extrêmement graves qui relèvent de l’incitation à la haine raciale ». Patrick Karam a décidé de saisir les associations compétentes afin qu’elles déposent sans tarder une plainte pour incitation à la haine raciale.

La Ministre des Outre-mer Annick Girardin a notamment réagi : « Si ce courrier est authentique, il appelle une réponse claire : le préfet de La Réunion déposera dès demain une plainte à laquelle je m’associerai. Le racisme ordinaire n’a pas sa place dans le débat d’idées » a déclaré Annick Girardin, terminant son déplacement à La Réunion. "Brigitte Bardot a transmis aujourd'hui à l'État une lettre ouverte dans laquelle elle qualifie, entre autres insultes, les Réunionnais "d'autochtones" ayant gardé leurs "gênes de sauvages". Si ce courrier est authentique, il appelle une réponse claire : le préfet de La Réunion déposera dès demain une plainte à laquelle je m'associerai. Le racisme ordinaire n'a pas sa place dans le débat d'idées."


E-mail

LE BAROMETRE DES OUTRE-MER

| PLUS DE SPORTS
| LE LIVE > LES UNES
| EDUCATION

PLUS DE RADIOS

              

Chiconi FM
55 Rue Bentséhou 97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04
  contact@chiconifm.fr