La revue de presse de ce vendredi 13 septembre 2019

#RATP En une ce matin, Le Parisien fait le choix surprenant de ne pas du tout mentionner la grève massive dans les transports parisiens. Et met en avant un dossier sur le coût des mesures décidées en réponse à la mobilisation des "gilets jaunes", qui selon le journal creusent le déficit budgétaire du pays.

La revue de presse de ce vendredi 13 septembre 2019

#TUNISIE La Croix regarde plus loin et consacre sa première page à l'élection présidentielle organisée dimanche en Tunisie, après la mort du président Béji Caïd Essebsi. Le scrutin, deuxième élection libre depuis la chute de Ben Ali, est un test pour la démocratie tunisienne. Le journal de 20h en résumait hier les enjeux.

#BASKET Après leur victoire historique face aux Etats-Unis mercredi, les Bleus affrontent l'Argentine en demi-finale du Mondial de Basket tout à l'heure. L'Equipe met en garde contre une possible désillusion, comme en 2014, quand la France a cru avoir fait le plus dur en battant l'Espagne, mais avait trébuché face à la Serbie, au même stade de la compétition. Francetv sport tire aussi les leçons de cet épisode.

À la une du JIR ce vendredi, retour sur le manque d'apprentis dans les centres de formation locaux, notamment dans les secteurs de la charcuterie, de la coiffure, de la réparation automobile ou encore la boulangerie-pâtisserie. "Un paradoxe dans une île où le chômage des jeunes atteint 42%", écrit le média.
De son côté, Le Quotidien revient sur le lancement prochain des travaux de la nouvelle aérogare dédié aux arrivées à Roland-Garros. Un aéroport qui "décolle" titre le média, au contraire de la fréquentation touristique. Pour le média, les "recettes touristiques plongent" après le recul de 3% de la fréquentation et de 6% du côté des recettes au premier semestre 2019.
[REVUE DE PRESSE] Vendredi 13 septembre 2019
FAITS-DIVERS
Condamnés en première instance pour "aide à l’entrée sur le territoire" de 120 ressortissants sri-lankais, les trois marins indonésiens devaient être jugés hier après-midi à la cour d'appel de Saint-Denis. Les trois hommes ont finalement décidé de se désister et de ne pas faire appel. Ils sont incarcérés depuis le 17 avril dernier, où il avait été question de leur participation active comme membres d'un réseau organisé, mais également de la mise en danger de la vie des passagers. Le tribunal correctionnel avait finalement condamné les passeurs à 18 et 12 mois de prison avec maintien en détention. 

Le procès des six personnes accusées d'avoir participé à trafic de zamal entre La Réunion et Maurice avait enfin lieu hier au tribunal correctionnel de Champ Fleuri. En attendant cette date, le tribunal avait également maintenu les six trafiquants présumés (Marc Bequin, Jean-Claude Biclaire, Louis L'Effronté, Jean-Michel Antoine, Marc Lebon et Clyde Modliar), en détention provisoire, tous poursuivis pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Après un peu plus d'une heure de délibéré, les réquisitions prononcées un peu plus tôt ont été réduites pour certains des participants à ce trafic de cannabis entre Sainte-Rose à La Réunion et l'île Maurice puisque le tribunal a relaxé l'ensemble des prévenus pour les accusations d'exportation, retenant uniquement la tentative d'exportation.

Dernièrement, la Brigade des stupéfiants de la Sûreté Départementale a été renseignée sur un trafic de stupéfiants géré par un Dionysien dans le quartier de Saint-François. Une enquête a été immédiatement ouverte. Interpellé à son domicile, le mis en cause a été pris la main dans le sac. En état de récidive légale, l’auteur des faits a été retrouvé en possession de 1750 euros et 55 plants de cannabis ont été saisis à son domicile pour un total de 18,1 kilogrammes.

POLITIQUE
L'ancien maire de Saint-Paul, Alain Bénard, a confirmé ce jeudi sa candidature pour les prochaines municipales. L'ancien édile, qui brigue un troisième mandat, affirme que les citoyens veulent du changement et que "les pratiques des élus sont dépassées". Au sujet de sa stratégie pour le second tour, Alain Bénard se contente d'indiquer : "Je ne suis pas complètement fermé, mais je ne dévie pas de la ligne à laquelle je crois. Il ne s'agit pas de faire des alliances derrière la boutique". 
[REVUE DE PRESSE] Vendredi 13 septembre 2019
ÉCONOMIE
Le rachat de Vindémia "est un danger pour La Réunion" estime François Caillé, reçu par Pierrot Dupuy. Le patron du groupe éponyme a en effet affirme qu'il a tenté, en s'accordant avec les autres opérateurs réunionnais, de racheter le groupe Vindemia, mais ils étaient en réalité financièrement dans l'incapacité de pouvoir acquérir un tel groupe. "C'est dangereux, car tous les équilibres qui font la richesse de ce pays peuvent être mis à mal. Quand vous avez une telle puissance, vous imposez un peu les choses aux gens (...) et les chances de survie des autres opérateurs sont faibles", explique-t-il en ajoutant : "Demain c'est 20 à 25% de la consommation des Réunionnais qui seront entre les mains d'un unique acteur", prévient-il.
 
Coup de froid passager sur la destination Réunion. Le taux de fréquentation touristique au premier semestre 2019 a reculé par rapport à l'an dernier mais a progressé comparativement à 2017. Les perspectives de fin 2019 s'annoncent également favorables. "Nous restons très confiants et optimistes malgré les difficultés rencontrés en fin d'année dernière (…) Quand on voit la progression attendue au second semestre 2019, on peut s'attendre à une progression des chiffres par rapport à l'an dernier", entrevoit Stéphane
 
Fouassin, président de l'IRT. Ces perspectives, justement, sont dévoilées. En octobre 2019, la progression devrait être de +4,3% , novembre : 5,2% et décembre 5,7%.
AB aviation a investi près de 2 millions d'euros afin de proposer, d'ici la fin de l'année 2019, des liaisons directes entre Mayotte et La Réunion. Les liaisons se feront avec des Boeing 737-400, loués à la compagnie grecque Air Mediterranean. AB Aviation pourra ainsi proposer 4 aller-retours par semaine, avec des billets allant de 350 à 450 euros. Pour l'heure le nom de cette nouvelle compagnie n'est pas encore connu. Très prochainement dévoilé, il devrait avoir de très fortes connotations mahoraises.

SOCIÉTÉ
La mairie de Saint-Denis fait marche arrière concernant la prison Juliette-Dodu, menacée par un projet immobilier de la SHLMR et de la municipalité. Hier, Gilbert Annette a annoncé ce jeudi avoir décidé de stopper les modifications de la prison "et mettre donc un arrêt au projet de la SHLMR""C’est un lieu où des gens ont vécu et survécu dans des périodes noires de l’Histoire. Des esclaves, marrons, engagés et libres ont transité là", rappelle Gilbert Annette. Toute une histoire qui avait aussi été rappelée par les associations de préservation du patrimoine. Celles-ci avaient réussi à faire suspendre le permis de démolition de la prison devant le tribunal administratif en janvier. La prison Juliette Dodu est-elle sauvée ? Pas encore, "mais sauvée du projet de la SHLMR, oui".
 

E-mail
| PLUS DE SPORTS
| LE LIVE > LES UNES
| EDUCATION

PLUS DE RADIOS

              

Chiconi FM
55 Rue Bentséhou 97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04
  contact@chiconifm.fr