Annick Girardin arrivée à Mayotte avec 6,5 tonnes de fret sanitaire

Annick Girardin arrivée à Mayotte avec 6,5 tonnes de fret sanitaire

Visite inattendue. La ministre des Outre-mer Annick Girardin a atterri ce mardi matin à Mayotte avec 6,5 tonnes de fret sanitaire, dont « un automate pour accroitre le nombre tests et 17 respirateurs pour développer l’offre de réanimation ». 

« Il nous faut absolument gagner le combat contre la maladie à Mayotte. Je suis donc venue avec du fret et des hommes de la réserve sanitaire de l’armée. Et je souhaitais être aux côtés de ceux qui se battent en première ligne, les soignants, ceux qui jouent un rôle sécuritaire, d’éducation, mais aussi le préfet bien sûr, la directrice de l’ARS, les élus du territoire, notamment les maires, le président du territoire, et les parlementaires », a indiqué la ministre à son arrivée.

« Mes premiers déplacements dépendaient des résultats de mon test de dépistage » a ajouté Annick Girardin, qui aurait décidé de cette visite « il y a trois jours ». Son déplacement à Mayotte, où l’épidémie de Covid-19 a pris de l’ampleur début mai, a été confirmé hier soir, alors que la ministre était déjà dans l’A330 cargo en route pour l’île. Dans l’aéronef avec la ministre : 6,5 tonnes de fret sanitaire dont « un automate pour accroitre le nombre tests et 17 respirateurs pour développer l’offre de réanimation », avait précisé la Directrice de l’ARS Dominique Voynet.

Plus de la moitié des cas en Outre-mer

Lundi après-midi, Annick Girardin assistait par ailleurs au conditionnement et à l’embarquement de plus de 5,8 millions de masques, dans des vols cargos affrétés par l’État, et à destination des Antilles, de la Guyane et de l’Océan Indien. « Un second vol arrivera demain avec plus d’un million de masques », a précisé Annick Girardin à son arrivée. La ministre doit notamment se rendre au Lycée nord de Mamoudzou, puis dans un atelier de couture fabriquant des masques et au Centre hospitalier de Mayotte.

Il s’agit du premier déplacement Outre-mer de la ministre depuis le début de la crise sanitaire. Mayotte est à ce jour le territoire ultramarin le plus touché par l’épidémie. Le département est d’ailleurs classé en zone « rouge » mais un allègement du confinement a débuté hier, avec notamment la réouverture des petits commerces. À ce jour, l’ARS a recensé 1 370 cas de coronavirus sur l’île depuis le début de l’épidémie, soit plus de la moitié des cas en Outre-mer. 49 patients sont actuellement hospitalisés et 18 décès ont été enregistrés. 627 patients sont officiellement guéris. Rappelons que l’île fait également face à une épidémie de dengue.

Source: outremers 360°


Imprimer   E-mail