Chiconi

28.34°C
Nuages dispersés Humidité: 70%
Vent: S à 5.14 M/S

//- Le Live Les Unes

Chiconi FM avec Maria Chevolleau, partageons « grossesse et ramadan » avec vous !

Nous partageons « grossesse et ramadan » avec vous !

Le Ramadan a débuté depuis le début du mois d’avril 2022. Pendant ce mois sacré, beaucoup de femmes se posent la question de faire le jeune.
Un mois sacré où les musulmans jeûnent de l’aube au coucher du soleil.
Cependant certaines personnes sont dans l’incapacité de se priver de manger et de boire en autre « une femme enceinte vulnérable », « une personne malade pathologie chronique ».
 
La Grossesse est une période de grande vulnérabilité, dont les besoins nutritionnels de la femme augmentent en cette période.
Une alimentation adaptée va permettre un bon développement du fœtus suivi d’une bonne croissance. Lorsque les apports alimentaires sont insuffisants, le fœtus puisera dans les réserves maternelles.
Le premier risque que recourt une femme enceinte qui entreprend un jeûne est le risque de déshydratation. Plus la période de jeûne sera longue, plus ce risque sera augmenté notamment dans les pays chauds et/ou en période estivale.
Si l’état de santé de la femme est compatible avec un jeûne, il doit être mené de façon à minimiser le risque de déshydratation et de carences alimentaires.
 
Le jeûne sera déconseillé en cas de diabète, d’anémie, de carences alimentaires, de risques d’accouchement prématuré, de retard de croissance chez le fœtus, de diminution du liquide amniotique, etc …
 
Conseils scientifique :
Il est donc préférable de demander l’avis du professionnel qui suit la grossesse avant d’entreprendre le jeûne afin de s’assurer que votre état de santé et celui de l’enfant à naître le permet.
 
Si le jeûne est entrepris, il sera conseillé à la femme enceinte d’éviter les efforts physiques dans la journée, de rester le plus possible au frais, de prévoir des temps de repos dans la journée.
 
Il sera conseillé de prévoir trois repas après le coucher du soleil : la rupture du jeûne (au foutari), le dîner (au moment du tarawih par exemple) et le petit déjeuner (tsahou). Il faudra privilégier une bonne réhydratation, éviter les sucres rapides, préférer les sucres lents et les aliments riches en vitamines et sels minéraux sans oublier les protéines. Dans la mesure du possible le dîner sera léger afin de ne pas sauter le petit déjeuner qui permettra de tenir la journée.
 
En particulier pour la rupture du jeûne, il faut prévoir des aliments sucrés et une réhydratation adéquate. Le dîner se compose de viandes, légumes, féculents, sels minéraux et une source d’hydratation, pour le petit déjeuner on privilégie les vitamines, les céréales complètes, les produits laitiers et encore une fois une hydratation.
 
Les signes d’alerte :
Les femmes enceintes qui décident de jeûner doivent être attentives aux signes suivants : vertiges, grande fatigue, vision floue, soif intense, urines foncées et très odorantes, diminution des mouvements fœtaux, apparition de contractions anormales et à long terme stagnation ou absence de prise pondérale. Ces signes doivent faire envisager la rupture du jeûne et si besoin une consultation médicale.

Peut être une image de 2 personnes et intérieurPeut être une image de 1 personne et position assise
Radio Chiconi FM
Radio Koudjouni
RF Mayotte
ROI TV
Radio Coconi
Chiconi FM TV
Image

55 Rue Bentséhou 97670 CHICONI