Santé publique France et l’ARS Océan Indien, enquête sur les comportements de santé des mahorais

Publié dans Le Live > les unes
jeudi, 06 décembre 2018 16:56

Baptisée « Unono Wa Maore », Santé publique France et l’Agence régionale de Santé de l’Océan Indien ont lancé, le 21 novembre, « la première enquête menée à Mayotte permettant d’établir une photographie globale des comportements de santé de la population générale mahoraise ». Les résultats sont attendus fin 2019. 

Cette enquête, première du genre à Mayotte, a pour but « d’estimer la prévalence de certaines maladies comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité et contribuera à l’actualisation de stratégies de dépistage des hépatites B et C, de l’infection VIH et des autres infections sexuellement transmissibles ». Lancée par Santé publique France, en collaboration avec l’ARS Océan Indien, l’enquête comprend deux volets : un entretien à domicile en face à face et des prélèvements biologiques, explique l’agence de santé sur son site. Cette enquête à Mayotte, nommée « Unono Wa Maore », est un volet du baromètre santé que l’agence conduit depuis les années 90, et qui ont pour objectif « de décrire les comportements, attitudes et perceptions de santé des Français ».

« Les thèmes de santé abordés incluent une partie classiquement suivie dans l’hexagone (consommations de tabac, d’alcool, accès aux dépistages, recours aux soins…), ainsi que des sujets relevant de problématiques de santé spécifiques à Mayotte : diabète, hypertension artérielle, couverture vaccinale des jeunes enfants, etc. L’enquête sera menée auprès d’un échantillon aléatoire de 6 000 enfants et adultes de 0 à 69 ans », indique encore Santé publique France.

Une enquête en deux étapes

« La première étape de l’enquête est un entretien à domicile en face à face mené par des enquêteurs et guidé par un questionnaire complet de 45 minutes comprenant des questions variées du type » : Est-ce que vous fumez du tabac, ne serait-ce que de temps en temps ? Au cours des 12 derniers mois avez-vous eu une maladie ou une infection qui se transmet sexuellement ? Êtes-vous vacciné contre l’hépatite B ?… « Le questionnaire est proposé dans les trois langues les plus fréquemment parlées à Mayotte : en français, en shimahoré et en shibushi », indique l’agence. « A l’issue de l’entretien, l’enquêteur informera les participants de 15 ans et plus des modalités de réalisation du dépistage conjoint des trois infections VHB, VHC, VIH et des auto-prélèvements pour les infections à gonocoques et chlamydiae effectués à domicile », poursuit Santé publique France.

« Les prélèvements seront analysés par un laboratoire et les résultats seront restitués gratuitement au participant dans différentes structures de soins de l’île. Ce volet vise à actualiser les estimations de prévalence de ces infections dans la population générale ». Pour Santé publique France, il s’agit, à travers cette enquête, « de définir les priorités de santé publique pour améliorer l’état de santé d’une population très exposée à de nombreux risques sanitaires, et d’autre part de développer et d’adapter des dispositifs de prévention et de promotion de la santé pour toute l’île, notamment en élargissant l’offre de dépistage de certaines infections ».

A lire aussi

  • Miss France : La Polynésie en liesse après la victoire de Vaimalama Chaves

    Ils étaient rassemblés autour d’écrans géants à Papeete, à la Présidence de la Polynésie, dans le ferry reliant les îles de Tahiti et Moorea ou encore chez eux en famille : les Polynésiens ont laissé éclater leur joie, ce samedi 15 décembre, lorsque Vaimalama Chaves a remporté la couronne de Miss France.

    Ils attendaient le sacre avec impatience. En Polynésie, Miss Tahiti est une icône et les élections nationales et internationales sont l’occasion de se rassembler et  défendre leur ambassadrice loin des eaux turquoise et des montagnes verdoyantes. Chaque année, l’élection Miss Tahiti, un des événements les plus populaires de Polynésie, attire des milliers de spectateurs de cet ensemble d’archipels aussi grand que l’Europe. Dès la Miss Tahiti élue, elle devient un personnage public soutenu bec et ongle jusqu’à l’élection de Miss France.

    Ce samedi, il était environ midi lorsque Vaimalama Chaves a rompu la malédiction des Miss Tahiti, arrivées Dauphines ces six dernières années. « Jusqu’au dernier moment, je ne croyais pas que ça arriverait (…) Quand j’ai entendu son nom… Je me suis dit ne te laisse pas aller, ça va être dur. Elle ne va pas revenir », a raconté Thadée Hoatau, grand-père wallisien de la nouvelle Miss France. A Papeete, l’annonce du résultat par Line Renaud s’est suivie de cris de joie. Dans un ferry faisant la navette entre Tahiti et Moorea, les passagers, rivés sur les écrans TV du navire, ont également fait entendre leur euphorie après de longues heures de suspens.

    Une joie non sans raison. Ajouté à l’engouement autour des concours de beauté, la Polynésie a plusieurs fois échoué à quelques marches du sacre. La dernière Miss Tahiti à avoir remporté la couronne de Miss France, avant Vaimalama, fut Mareva Galanter en 1999. Avant elle, Mareva Georges en 1991 et Edna Tepava en 1974. Les deux Mareva n’avaient d’ailleurs pas caché leur soutien à leur « compatriote », tout comme une ribambelle de people tel que Kelly Slater, Paul Marciano, Benjamin Castaldi ou Laurence Boccolini. De 2000 à 2003, le Comité local n’envoyait plus de représentantes jusqu’en 2004 et un retour en grâce de la Miss Tahiti à Miss France. Heitiare Tribondeau avait alors remporté l’écharpe de 4ème Dauphine, tout comme Raipoe Adams l’année suivante. De 2006 à 2012, aucune Miss Tahiti n’avait atteint le top 12.

    Il a fallu attendre l’élection de Miss France 2013 avec Hinarani De Longeaux pour que les représentantes tahitiennes occupent une place de choix parmi les favorites de l’élection nationale. Mais les quelques dizaines de milliers de votants en Polynésie, ajouté à quelques bug liés aux votes par sms, n’avaient pas suffi à ramener la couronne dans le Pacifique. Par la suite, Mehiata Riaria, Hinarere Taputu, Vaimiti Teiefitu et Vaea Ferrand s’étaient très humblement contentées des écharpes de 1ère et 2ème Dauphine. Turouru Temorere, Miss Tahiti 2017, n’avait quant à elle pas accédé aux douze finalistes.

    44% des voix du public !

    En devenant la 4ème Miss Tahiti a remporté la couronne de Miss France, Vaimalama Chaves a donc mis fin à cet éternel loi des séries. En plus d’avoir été favorite parmi les favorites, ses yeux bleu lagon, son accent, son passé et sa réponse à la tant redoutée question auront finalement convaincu les téléspectateurs de la France entière. C’est en effet avec 44% des voix et le choix du jury que Vaimalama est devenue Miss France. À titre de comparaison, Maëva Coucke avait été élue avec 29,20%. « Sur son petit nuage », Miss France 2019 garde toutefois la tête sur les épaules: « Je souhaite garder et partager les mêmes valeurs que j’ai partagées comme Miss Tahiti ». Et si les Polynésiens attendent avec impatience son retour triomphant, il faudra encore prendre son mal en patience car Vaimalama est désormais une « salariée » à temps plein de la société Miss France.

  • Signature des conventions cadres dans la commune de M’tsamboro.

    Signature des conventions cadres relatives à la maison des services aux publics (MSAP) et au projet de gymnase de Hamjago ce vendredi 14 décembre, dans la commune de M’tsamboro.
    Pour Edgar Perez, le secrétaire général de la Préfecture et représentant du préfet de Mayotte : « ces deux conventions illustrent pleinement le partenariat engagé entre l’État , la commune, le Département et l’ensemble des partenaires publics ou privés qui se sont mobilisés pour que ces deux projets voient le jour et puissent renforcer la présence de services publics au Nord du Département. »
    Suite à la signature des deux conventions, le maire de la commune, Harouna Colo a invité l’assistance présente à l’inauguration de la salle multimédia de la MSAP tant attendue par les administrés pour leurs différentes démarches au quotidien.

  • Opérations de démolitions de bangas à Kawéni
    L’État agit aux côtés des communes et des propriétaires fonciers dans la lutte contre l’habitat illégal, précaire et indigne.

    Depuis le mois de mai dernier, des opérations de démolition de « bangas » ont été menées dans plusieurs communes dont Kawéni, Chirongui et Dzaoudzi-Labattoir.

    Sur la parcelle « Batrolo » à Kawéni, une opération d’ampleur inégalée visant à la destruction, sur décision de justice, de 80 habitats illégaux, indignes et précaires a été conduite. Elle s’est déroulée de la façon suivante :

    - dimanche et lundi : opérations d’interpellations d’étrangers en situation irrégulière menée par la PAF, assistée par la Direction Départementale de la Sécurité Publique (DDSP);

    - mardi, mercredi et jeudi matin : déconstruction puis destruction de 80 « bangas » ;

    - jeudi après-midi : destruction dans le cadre de la flagrance, en partenariat avec la municipalité, les propriétaires fonciers dont le Conseil Départemental de Mayotte et les forces de l’ordre d’une quarantaine de « bangas » en voie de réinstallation dans le quartier de Bandrajou.

    - ce week-end : les forces de l’ordre restent mobilisées et vigilantes en cas de nouvelles tentatives de réinstallations sans autorisation.

    Des propositions d’hébergement temporaire ont été faites aux familles pendant les opérations. La quasi-totalité d’entre elles avait préféré un hébergement familial. Deux permanences supplémentaires de l’Association pour la Condition Féminine et Aide aux Victimes (ACFAV) ont été organisées jeudi après-midi et vendredi en urgence pour proposer de nouvelles solutions d’hébergement. En cas de besoin, les personnes nécessitant assistance sont invitées à prendre l’attache des travailleurs sociaux de leur commune ou du département pour accompagnement et orientation.

    L’État poursuit son engagement contre l’habitat illégal, indigne et précaire notamment dans le cadre d’une nouvelle procédure permise par la loi « ELAN » promulguée récemment et qui confère au préfet de Mayotte des pouvoirs dérogatoires du droit commun.

La Radiovision

CHICONI FM TV est une WEBTV déclarée auprès du CSA en date du 27 novembre 2014, conformément aux articles 33 et 31-1 de la loi du 30 septembre 1986.

Trafic routier

Opération de contrôle des taxis en Petite Terre

Opération de contrôle des taxis en Petite Terre

Mercredi 24 octobre 2018 à 15h45, dans le cadre du CODAF, un contrôle des taxis circulant sur Petite...

22 heures - Un accident grave, deux véhicules entrent en collision à Kahani

22 heures - Un accident grave, deux véhicules entrent en collision à Kahani

[ 22 heures. Un accident grave qui s'est produit à Kahani au niveau du virage prêt de la caserne de...

A retenir

Programme Radio

Lundi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- L’ACTU SPORT / Les traversés du temps

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mardi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ Reggae Business

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mercredi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ Zama Zahalé

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jeudi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Variétés musicales

  • 19h00 - 00h00

- La revue de presse du monde/ « Jeunes Talents 

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vendredi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Rediffusion jour / Ta page musicale

  • 15h00 - 19h00

- Culture générale

  • 19h00 - 20h00

- La revue de presse du monde/ Grande Cour de Récré

  • 20h00 - 00h00

- 100% Chants Religieux

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Samedi

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- La matinale (Plus d’informations, journaux, chroniques, actualité musicale)

  • 10h00 - 12h00

- Variétés musicales

  • 12h00 - 15h00

- Spécial Zouk Love

  • 15h00 - 17h00

- Coupé décalé

  • 17h00 - 19h00

- Culture générale

  • 19h00 - 20h00

- Spécial Soukouss

  • 20h00 - 00h00

- 100% M'godro

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dimanche

Votre programme de la radio Chiconi FM:

  • 6h00 - 10h00

- Journal / Rediffusion « Jeunes Talents »

  • 10h00 - 12h00

- Musiques RNB & Reggae danse

  • 12h00 - 15h00

- Spécial Zouk & Slow

  • 15h00 - 19h00

- Musiques RNB & Reggae danse

  • 19h00 - 20h00

- Spécial Soukouss

  • 19h00 - 00h00

- Rediffusion des émissions de la semaine

  • 00h00 - 06h00

- Plage Musicales / Variétés Musicales

Vous souhaitez passer vos annonces sur notre radio?
  • Alors n'hésitez pas, appelez-nous ou laissez-nous un message !
  • C'est avec plaisir que nous vous répondrons,

Tel: 0639.65.43.04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rue de Sohoa 97670 CHICONI

Tel: +(262) 269 61 25 86

Tel: +(262) 639 65 43 04

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Restez connecter

    

Banniere Pub location Podium

+ DE RADIOS