27.78°C
Chiconi:_SAM
24.44°C / 31.11°C
Chiconi:_DIM
25°C / 31.67°C
Chiconi:_LUN
25°C / 32.22°C
Ven, 25 Sep 2020

//-- Le Live > les unes

Coronavirus COVID-19 : l’épidémie s’accélère sur le territoire

Situation sanitaire à Mayotte. Nombre de cas confirmés de Covid-19 à Mayotte 1210 Hospitalisation au CHM 50 dont le nombre de patients dans le service de médecine 29 dont le nombre de patients dans le service de réanimation 10 (dont 2 en réanimation néonatale) Patients officiellement guéris (absence de fièvre et d’essoufflement depuis au moins 48h, à partir du 8eme jour de début des symptômes) 627 (mise à jour le 13 mai) Décès 16 (dont 2 domicile)

Coronavirus COVID-19 : l’épidémie s’accélère sur le territoire

[ Coupure d'eau ] SMAE informe sur l'interruption de nuit en eau potable le 14/05 à Chiconi

Commuiqué URGENT - SMAE vous informe sur l'interruption de nuit de la distribution d'eau potable le 14/05 " aux quartiers de Bilambo, Ourini et Chiconi village" [ Communiqué URGENT ] SMAE vous informe sa clientèle que suite aux difficultés actuelles d’alimentation de la zone centre, dues aux surconsommations enregistrées depuis le début de confinement et amplifiées en cette période de Ramadan, le remplissage de certains des réservoirs se fait difficilement. Au vu de ces difficultés persistantes et pour permettre de retrouver un niveau satisfaisant des réservoirs, la SMAE doit procéder à la fermeture de l’alimentation d’eau potable de 20h00 à 4h00 de certains villages et quartiers suivant : [ Le jeudi 14 mai 2020 ] Commune de Chirongui : villages de Chirongui et Tsimkoura ; Commune de Chiconi : quartiers Bilambou, Ourini et Chiconi village ; Commune de Sada : village de Mangajou et quartier du Lycée et Doujani. [ Le vendredi 15 mai 2020 ] Commune de Kani Kéli : villages de Kanibé et Kani-Kéli, Commune de Bouéni : villages de Mzouzia, Moinatridri bas et Hagnoundrou.

[ Coupure d'eau ] SMAE informe sur l'interruption de nuit en eau potable le 14/05 à Chiconi

[ LIVE | COVID19 ] Mayotte totalise désormais 1095 cas et 12 décès .

Coronavirus COVID-19 : la solidarité intra régionale se met en place pour faire face à l’épidémie  Nombre de cas confirmés de Covid-19 à Mayotte 1095 Hospitalisation au CHM 42 dont le nombre de patients dans le service de réanimation 7 (dont 1 en réanimation néonatale) dont le nombre de patients dans le service de médecine 29 Patients officiellement guéris (absence de fièvre et d’essoufflement depuis au moins 48h, à partir du 8eme jour de début des symptômes) 492 (mise à jour le 08 mai) Décès 12 Les évacuations sanitaires : une solidarité intra régionale renforcée avec La Réunion Pour mieux répondre aux besoins hospitaliers liés à l’évolution épidémique, l’ARS de Mayotte et l’ARS de la Réunion travaillent conjointement, en collaboration avec les établissements hospitaliers publics et privés de l’Océan Indien, au renforcement du nombre des évacuations sanitaires de Mayotte vers La Réunion, largement épargnée par l’épidémie. Cette solidarité intra régionale, largement mise à contribution en métropole à l’acmé de l’épidémie, permet de faire souffler les équipes et de libérer des lits, pour que tous les patients dont l’état de santé l’exige puissent être accueillis au CHM – aux urgences, en médecine, en réanimation, en pédiatrie - dans de bonnes conditions de sécurité et de qualité des soins. Qui décide de ces évacuations sanitaires (évasans) ? La procédure de transfert doit être validée par les cellules évasans des hôpitaux de départ et d'arrivée, par le service hospitalier d’accueil bien sûr, ainsi que par les ARS de Mayotte et de la Réunion. 25 à 30 personnes, dont ¼ environ en civière, pourront être transférées par semaine. Qui sera évacué ? Les patients dont le pronostic vital ou fonctionnel est engagé sont naturellement prioritaires, quel que soit leur statut virologique. Des évasans de patients Covid + en vue d’une hospitalisation, d’une réadaptation respiratoire ou de soins de suite, en l’absence d’établissement spécialisé à Mayotte, sont également programmées. Quels moyens de transports sont déployés pour assurer les évasans ? Les évasans sont limitées par les importantes restrictions de vols depuis et vers Mayotte, avec 3 vols Air Austral par semaine de Mayotte à la Réunion. En cas d’urgence vitale, un avion de la compagnie Ewa peut être affrété (1 seule civière par avion). En lien avec le CHM et le département, l’ARS prépare la mobilisation, durant toute la phase d’état d’urgence sanitaire, d’un avion sanitaire dédié et positionné à Mayotte, qui permettra d’assurer les vols supplémentaires exigés par la santé des populations de Mayotte. Quelles sont les mesures prises pour assurer la sécurité des transferts ? Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de la Réunion est un centre de référence et de recours pour l'ensemble de la population des deux îles de Mayotte et La Réunion, mais également dans l'espace plus large de l'Océan Indien. Depuis le début de la coopération, les médecins réunionnais se sont montrés disponibles pour accueillir des patients de Mayotte. Les équipes qui assurent la préparation des évasans et prennent en charge les patients, de leur départ du CHM à leur arrivée dans un établissement de soins de la Réunion, sont formées et expérimentées. Elles respectent des procédures éprouvées, garantissant la sécurité des patients, des personnels et des autres passagers au cours du transfert. Toutes les précautions sont prises, à chaque étape du transport, pour protéger la population réunionnaise et éviter la diffusion du virus sur le territoire.

[ LIVE | COVID19 ]  Mayotte totalise désormais 1095 cas et 12 décès .

Une opération inédite et une première en France - un masque pour tous les mahorais !

Une opération inédite et une première en France ! Ce lundi 11 mai à 9h, Jean-François COLOMBET préfet de Mayotte, délégué du gouvernement et Soibahadine IBRAHIM RAMADANI président du Conseil départemental ont donné le coup d’envoi, au centre de tri postal de Mamoudzou / Kaweni, de la distribution à l’ensemble de la population mahoraise de masques grand public, en présence de Gaetan LONGEAU, directeur régional de La Poste. Avec l’appui de La Poste, en charge de la diffusion, mais aussi des mairies, des CCAS et des associations, 450 000 masques vont être distribués gratuitement dés aujourd’hui et pendant toute la semaine à l’ensemble de la population. Les masques vont être remis dans les boîtes aux lettres pour ceux qui en disposent à raison de 5 masques par foyer sous enveloppe et accompagné d’un mode d’emploi en français et en shimaore. Les 43 251 boites du département seront ainsi servies avec un total de 216 255 masques.Les personnes très précaires et ne disposant pas d’une adresse postale, bénéficieront de la remise par le biais des CCAS et des associations également servies dés aujourd’hui et durant les jours suivants. 100 000 masques leur ont été réservés.La préfecture procédera également avec le Conseil départemental à des distributions complémentaires pour faire face aux besoins qui pourraient naître ou qui n’auraient pas été identifiés à ce stade.Le Président du Conseil départemental a insisté sur la singularité de cette distribution pour contribuer à la lutte contre la propagation du virus.

Une opération inédite et une première en France - un masque pour tous les mahorais !
2 Banniere Pub location Podium1

Le déconfinement à Mayotte : encore un effort !

Il faut encore tenir ! L’évolution de la situation épidémiologique a conduit le Gouvernement à différer les mesures de déconfinement, en fonction du diagnostic territorial, compte tenu des critères suivants : indicateurs syndromiques d’évolution de l’épidémie, capacité locale de l’offre de soin, capacité à tenir localement les objectifs de tests. Le département de Mayotte est classé « rouge » en raison des tensions du système hospitalier, déjà fortement sollicité, classant le département en zone de « circulation élevée de l’épidémie sur le territoire ». Si le 11 mai ouvre, dans la plupart des départements de métropole, un nouveau chapitre par la mise en place du plan de déconfinement, la prolongation du confinement à Mayotte est nécessaire, avant une reprise protégée et responsable de la vie sociale. Présentant la stratégie nationale de déconfinement devant les sénateurs, le Premier ministre s’est engagé à « faire un point le 14 mai pour envisager l’assouplissement du confinement ». D’ici là, il est impératif de respecter le confinement et les gestes barrières, qui constituent des actes de civisme, une démarche individuelle au service de la collectivité, et notamment des plus fragiles. Jean-François COLOMBET, préfet de Mayotte, Délégué du Gouvernement, sait pouvoir compter sur les Mahorais, sur leur implication dans leur propre sécurité, pour réussir cette phase délicate. Il faut encore tenir !

Le déconfinement à Mayotte : encore un effort !

C'est l'heure de la météo de ce lundi 11 mai 2020

Bulletin texte météo Mamoudzou du jour : 11 mai 2020 Ce matin à Mamoudzou (entre 5h et 11h), le ciel affichera un temps possibles averses de pluie avec une température moyenne de 28°C (31°C ressenti). Le vent de sud-sud-est pourra atteindre 16km/h. Il risque fortement de pleuvoir, pensez à votre parapluie. Au total, 0.1mm de pluie sont attendus. L'humidité sera de 73%. Aujourd'hui, l'après-midi, le temps à Mamoudzou sera partiellement nuageux. Concernant les températures, il faudra compter sur un maximum de 28°C pour 31°C ressenti. Le vent à Mamoudzou quant à lui sera de est-nord-est avec une vitesse maximale de 4km/h. Côté précipitations, pas de pluie à prévoir dans l'après-midi. L'humidité avoisinera les 70%. Dans la soirée, après 19h, il faudra s'attendre à un ciel possibles averses de pluie avec des températures moyennes sur Mamoudzou de 28°C pour 31°C ressenti. Niveau vent, celui-ci sera de 7km/h en provenance du ouest-nord-ouest. Faut-il s'attendre à de la pluie sur Mamoudzou ? Le risque de précipitations est de29%, prévoyez éventuellement un parapluie. L'humidité de l'air ce soir sera de 73%. Temps à Mamoudzou et éphéméride Mamoudzou St Estelle. 11 mai 2020 Lever du soleil : 06:08 Coucher du soleil : 17:42 Durée du jour : 11:34 Lever de la lune : 21:38 Coucher de la lune : 09:56 Durée de la lune : 11:42

C'est l'heure de la météo de ce lundi 11 mai 2020

Le député Mansour Kamardine demande le déconfinement de Mayotte dès la semaine prochaine et à s'en donner les moyens.

Mayotte est le seul département français à ne pas commencer son déconfinement le 11 mai. Pourtant il est vital d’engager le retour à une vie normale au plus vite pour éviter : L’effondrement économique ; Une crise sociale d’une ampleur jamais connue dans le 101ème département ; L’amplification de la crise humanitaire en cours ; Le développement de l’insécurité, des vols, pillages et violences stimulés par la situation ; La poursuite de la synergie entre l’épidémie de Covid et celle de la dengue. La baisse de la tension sur les capacités en Métropole permet un effort rapide et spécifique d’équipement de Mayotte, région la plus pauvre et la plus sous-équipée d’Europe, en matériels, équipements et personnels. Mayotte peut entamer son nécessaire déconfinement dès la semaine prochaine (à l’exception des écoles primaires) pour peu que le gouvernement s’en donne et nous en donne les moyens. C’est pourquoi j’ai adressé hier 6 mai un courrier argumenté au Premier Ministre appelant au déconfinement de Mayotte dès la semaine prochaine (voir ci-dessous et en fichier joint) et à la prise des décisions qui le permettent : distribution gratuite de masques à l’ensemble de la population, multiplication par 3 des capacités de test, renforts en matériel, équipement et personnel du centre hospitalier etc.   "Monsieur le Premier Ministre, Mayotte est le seul département de France que le gouvernement exclut du dé confinement le 11 mai. Dans les faits, la moitié de la population de Mayotte n’était pas en mesure de respecter le confinement et ne le sera pas plus demain, compte tenu de conditions de vie précaires, d’habitat insalubre, d’accès aux services de base dégradé, de la nécessité de se nourrir au jour le jour et d’une jeunesse (50% de moins de 17 ans) qui ne tient plus en place après de longues semaines de mesures restrictives de la liberté de se mouvoir. En réalité, l’épidémie de coronavirus circule fortement à Mayotte depuis le 1er cas avéré mi-mars. Sa progression exponentielle est demeurée silencieuse au regard des statistiques publiques du fait du manque criant de moyens de la mesurer et de la contenir. Ce n’est que parce que les capacités de test ont été récemment multipliées par 15, que les soignants et les forces de l’ordre bénéficient désormais d’équipements de protection et que la progression de l’épidémie engendre logiquement au bout de 2 mois une tension sur les capacités hospitalières qu’elle apparaît bruyamment depuis quelques jours. De plus, comme j’en avais alerté le gouvernement mi-mars, la crise sanitaire a entraîné une crise à caractère humanitaire, qui elle-même a favorisé le retour d’une crise sécuritaire de plus en plus vive et préoccupante. Respecté très largement par ceux qui le pouvaient à Mayotte, le confinement était nécessaire mais il a également participé à potentialiser au fur et à mesure les difficultés humanitaires, sécuritaires, économiques et donc finalement sociales du territoire. En outre, le confinement a amplifié l’épidémie de dengue à Mayotte en limitant le déploiement des équipes sanitaires dédiées sur le terrain et l’éradication des sites larvaires. Les 2 épidémies fonctionnent de fait dans une dangereuse synergie qui place déjà le centre hospitalier départemental à la limite de la saturation, alors que le pic épidémique du Covid n’est pas atteint. Enfin, la fragile économie mahoraise est à terre, au bord de l’effondrement, avec la perspective d’entraîner avec elle l’emploi, alors que le 101ème département compte déjà 40% de sa population active au chômage. Aussi, les crises s’ajoutant aux crises qui s’alimentent les unes avec les autres, il me paraît impérieux et urgent de briser cette mortifère dynamique vers l’abîme, en dé confinant officiellement Mayotte dans le courant de la semaine prochaine, à l’exception des écoles primaires dont la réouverture nécessite encore en peu de temps de préparation et de coordination. La décrue depuis plusieurs semaines de la tension dans les hôpitaux de Métropole a libéré des milliers de lits de réanimation et de médecine, ainsi qu’un potentiel mobilisable en matière d’équipes soignantes. Une montée en puissance significative des capacités de tests est annoncée pour la semaine prochaine. La disponibilité en nombre de masques chirurgicaux et grands publics aux normes AFNOR semble avoir recouvrer des niveaux acceptables dans l’Hexagone. Ce retour capacitaire au niveau national permet d’amplifier l’appui de l’Etat à l’égard de Mayotte, région le plus pauvre d’Europe, la plus fragilisée par la crise sanitaire et unique département ultramarin classé « rouge ». C’est pourquoi, afin de rendre possible le souhaitable dé confinement dans la même semaine que le reste du territoire national, je sollicite : L’envoi urgent de masques en nombre suffisant pour doter gratuitement l’ensemble de la population de Mayotte ; L’augmentation des capacités de tests pour les porter à 1000 par jour ; Le renforcement des équipes soignantes, des équipes d’analyse en laboratoire et des équipes sanitaires de terrain ; Le transfert de moyens de réanimation et de lits de médecine ; L’approvisionnement en médicaments désormais couramment utilisés contre le Covid en traitement compassionnel. En complément de moyens civils, la mobilisation de la logistique militaire permettrait l’arrivée en quelques jours des équipements, matériels, personnels, produits et médicaments sollicités. L’expérience réussie de l’opération « Résilience » en matière de fret aérien et maritime des dernières semaines l’a démontré. En espérant emporter votre conviction sur la nécessité de dé confiner Mayotte le plus rapidement possible en garantissant l’accès aux masques pour tous et en renforçant les possibilités de soigner les patients, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très respectueuse et sincère considération."

Le député Mansour Kamardine demande le déconfinement de Mayotte dès la semaine prochaine et à s'en donner les moyens.

Vous pouvez aimer aussi

Actualités en Radio et Télé

Vos Agendas

19
Oct
Dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture coordonnées par la Direction des Affaires

11
Oct
Journée de sensibilisation à l'économie d'énergie - CCAS de CHICONI

17
Aoû
Le Maire de la commune de Chiconi informe ses administrés qu'une exposition de la maquette du SAR (Schéma d'aménagement Régional) est prévue les 16 et 17 août

Image
Radio Chiconi FM
Radio Koudjouni
RF Mayotte
ROI TV
Radio Coconi
Chiconi FM TV
Chiconi FM
55 Rue Bentséhou
97670 CHICONI
   0 (+262) 269 61 25 86
    0 (+262) 639 65 43 04