La revue de presse de ce jeudi 25 juin 2020

La revue de presse de ce jeudi 25 juin 2020

Il est 9heures passé de trente-six minutes, ne ratons pas notre rendez-vous avez le livreur de journaux !

Dans Ouest-France ce matin, on s'intéresse à l'économie du tourisme : Le tourisme mondial tente de sauver l'été.

Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, on s'inquiète de la vague de chaleur actuelle en pleine crise du coronavirus. Vague de chaleur : n'oubliez pas les gestes barrières, alerte le quotidien.

Dans Libération, on relate le procès de Bruno Dey, 93 ans, ancien gardien de camp de concentration jugé pour complicité des assassinats de 5 230 personnes : Allemagne - Le dernier procès du nazisme.

 

Enfin, le quotidien régional L'Alsace s'inquiète, à quelques jours de la fermeture de la centrale, de l'après-Fessenheim : "Quel avenir pour le secteur de Fessenheim ?"

Passons maintenant à la revue de Presse de l'île de la Réunion

Le Journal de l’île consacre sa une du jour au prix de l’eau dans les communes de l’île, « en constante augmentation depuis dix ans ». Le média, qui a établi un palmarès commune par commune, nous apprend que la tarification "varie du simple au triple" selon les villes.

De son côté, Le Quotidien revient sur le jackpot empoché par deux Réunionnais, amateurs de jeux de hasard, qui ont empoché chacun à trois semaines d’intervalle 800 000 euros et 500 000 euros.
 [REVUE DE PRESSE] Jeudi 25 juin 2020
 
FAITS-DIVERS
Le médiatique président de l’association Roul Pa Nou, Noor-Olivier Bassand, est sorti hier soir de sa garde à vue. Le célèbre acteur associatif engagé aux côtés des consommateurs réunionnais devait s'expliquer devant les enquêteurs de la sûreté départementale pour des soupçons d'abus de confiance. Suite à un contentieux exposé par l'un des adhérents de l'association, le parquet de Saint-Denis a été mis sur la piste d'un possible conflit d'intérêts entre l'association et le compte personnel de Noor-Olivier Bassand.

Les parents d’un enfant de quatre mois décédé le 21 juin à Saint-Paul ont été mis en examen ce mercredi soir pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner. L’ autopsie mettra en lumière la survenue d’une hémorragie au niveau des méninges. Une cause de décès qui pourrait amener les enquêteurs vers la piste du syndrome du bébé secoué.  Absent au moment des faits, le père a été placé sous contrôle judiciaire. La maman échappe à la détention provisoire grâce à l'argumentation déployée par son avocat.

Un militaire du 2e RPIMa a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Champ-Fleuri à trois ans de prison pour des violences sur sa conjointe, ayant provoqué une ITT de 5 jours commis le 16 mai dernier sur compagne, et ce, en état de récidive légale. Des faits de violation de domicile, de violences sans ITT ainsi que des faits de violences habituelles pour la période du 1er janvier 2019 au 31 janvier 2020 lui étaient également reprochés.

ÉCONOMIE
Le Groupe Bernard Hayot (GBH), sur le point d’acheter Vindémia à La Réunion, vient de se voir accorder la garantie de l’État pour un prêt de 115 millions d’euros au total, destiné à 6 de ses filiales. Parmi elles, Automobile Réunion SN (Renault), Cotrans Automobiles SAS, qui  reçoivent chacune une part du gâteau (environ 20 millions d’euros).

Imprimer   E-mail