La revue de presse de ce lundi 29 juin 2020

La revue de presse de ce lundi 29 juin 2020

#MUNICIPALES Il est l'heure de faire un petit tour dans votre kiosque à journaux. 

Libération et L'Humanité soulignent la défaite du gouvernement et la victoire de la gauche.

#MUNICIPALES Le Figaro parle d'une "déferlante" de la gauche, Le Parisien/Aujourd'hui en France d'une "vague verte".


#MUNICIPALES Enfin, La Provence titre sur l'avantage relatif obtenu par la gauche à Marseille, tandis que L'Est républicain revient sur la victoire "historique" de Mathieu Klein (PS-EELV) à Nancy.

Passons à la revue de presse de l'île de la Réunion

"Nouveau monde", affiche le Quotidien ; "Historique", titre le Journal de l'Ile. Au lendemain du second tour des municipales, la presse écrite consacre sa Une aux quatre femmes élues maires.

Politique
Ce sont donc quatre femmes qui ont remporté la bataille des municipales ce dimanche. Outre Vanessa Miranville, qui reste en place à La Possession, ont été élues maires Ericka Bareigts à Saint-Denis, Huguette Bello à Saint-Paul, et Juliana M'Doihoma à Saint-Louis. Le Quotidien évoque une "féminisation sans précédent", le JIR parle d'une "année des femmes". À Saint-Louis, la candidate a même réussi l'exploit de s'imposer face à deux anciens maires, Claude Hoarau et Cyrille Hamilcaro. "Juliana M'Doihoma dynamite les VH", lit-on à ce propos dans le Quotidien.

Deux importants changements sont à noter dans l'Est. À Saint-André, les reports de voix d'Eric Fruteau ont permis à Joé Bédier de mettre fin au règne des Virapoullé. "Bédier tourne la page Virapoullé", titre ainsi le JIR. Et à Bras Panon, le maire en place depuis 2001, Daniel Gonthier, a perdu face à Jeannick Atchapa. "Jean-Hugues Ratenon essuie un nouveau revers", commente le journal.

Saint-Paul, dans les mains de la droite depuis 2014, revient à la candidate de gauche Huguette Bello, déjà élue maire en 2008. L'alliance Bénard/Sinimalé n'a donc pas convaincu les électeurs, qui ont permis à l'ancienne première magistrate de devancer la liste adverse de près de 10 000 voix. "Bello inflige une cinglante défaite à la droite", commente le Quotidien, tandis que le JIR indique que la cheffe de file du PLR "éteint les ambitions d'Alain Bénard".

Un changement d'édile s'opère aussi à Saint-Benoît avec la victoire de Patrick Selly, aux Avirons avec Eric Ferrière, à Cilaos avec Jacques Técher, et à La Plaine des Palmistes avec Johnny Payet.

Ces élections sont aussi marquées par la défaite de Didier Robert, président de Région, mis en échec par Ericka Bareigts dans le Chef-Lieu. Une victoire "haut la main avec 26309 voix contre 18368", souligne le Quotidien. 

À l'Etang-Salé, Jean-Claude Lacouture a été réélu sur la commune d'Étang-Salé, mais avec une seule voix d'avance sur son adversaire Mathieu Hoarau. Alors que des irrégularités sont dénoncées par le camp du candidat perdant, un recours devrait être déposé. "Drôle de 'victoire'", titre ainsi le JIR.

Pas de changement de maire non plus à Sainte-Rose (Michel Vergoz), Sainte-Marie (Richard Nirlo), Sainte-Suzanne (Maurice Gironcel), Trois-Bassins (Daniel Pausé) et au Tampon (André Thien-Ah-Koon).

Notons enfin que la participation s'élève à 54,16, soit bien moins qu'aux municipales de 2014, où elle avait été de 70,77%. 

Au niveau national, ce second tour a été marqué par une abstention record et une vague verte inédite.

[REVUE DE PRESSE] Lundi 29 juin 2020
 
Faits-divers
"Des fêtards perdent leurs permis de conduire", rapporte le Quotidien. "Défaut de permis et d'assurance, conduite sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants, les gendarmes et les policiers ont eu du pain sur la planche ce week-end".

Société/Economie 
Pas moins de 800 kilos de déchets ont été ramassés ce dimanche matin lors d'une opération de nettoyage menée sur le front de mer dionysien à l'initiative de l'association Project Ocean Rescue Réunion.

"Protocole : la CGPER veut une solution d’ici demain", lit-on dans le JIR. Le nouveau patron de la CGPER, Jean-Michel Moutama, devrait faire devrait organiser un rassemblement de planteurs demain afin appeler tous les acteurs autour de la table du CTICS, pour "trouver rapidement une solution pour valider le protocole et démarrer la campagne".